Nobel de médecine : la chronobiologie à l’honneur

Le prix Nobel de médecine a été décerné lundi 2 octobre aux chercheurs américains Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young pour leurs découvertes des mécanismes moléculaires qui règlent le rythme circadien. Ouria Dkhissi-Benyahya, chercheuse au Stem Cell and Brain Research Institute (SBRI), nous explique l’importance de leur découverte et présente les travaux de son équipe dans le domaine de la chronobiologie.

(suite…)

Chimères animal-humain : l’éclairage de Pierre Savatier

Une équipe de recherche vient de créer des embryons contenant des cellules humaines et porcines. L’objectif à terme est de faire produire des organes humains par des animaux en vue de les greffer à des personnes malades. Spécialiste des cellules souches pluripotentes, Pierre Savatier fait le point sur cette avancée scientifique, sans éluder les questions éthiques qu’elle soulève.

(suite…)

Réparer un jour le cerveau grâce aux cellules souches

Jusqu’à une époque récente, on pensait que le cerveau ne pouvait pas se régénérer. La découverte de cellules souches dans certaines régions cérébrales a ouvert de nouveaux horizons. De nombreuses équipes à travers le monde cherchent aujourd’hui à comprendre le fonctionnement de ces cellules avec l’espoir de pouvoir un jour «réparer» le cerveau. Celle d’Olivier Raineteau s’emploie à décoder les signaux qui influencent le devenir des cellules souches du cerveau.

(suite…)

Notre cerveau fonctionne-t-il comme Facebook ?

Des neurones connectés à des milliers d’autres neurones «amis», des informations qui se diffusent à toute vitesse et «font le buzz» : les réseaux cérébraux seraient-ils organisés comme Facebook, le plus célèbre des réseaux sociaux ? L’analogie est tentante mais elle est erronée à l’échelle du cerveau, nous assurent Henry Kennedy et Loïc Magrou, qui cherchent à caractériser l’organisation et le fonctionnement des réseaux cérébraux. Pour le comprendre, ils nous invitent à plonger dans les mystères de la connectivité du cerveau.

(suite…)

Le cerveau du bébé : une formidable machine à apprendre

On imagine souvent le bébé comme une argile, progressivement modelée par son environnement. Et son cerveau, comme un organe qui se structurerait peu à peu en fonction des stimulations qu’il perçoit. Il n’en est rien, nous explique Ghislaine Dehaene-Lambertz, pédiatre et directrice de recherche au CNRS. L’imagerie cérébrale montre au contraire que les grands réseaux fonctionnels (visuel, auditif, sensori-moteur, exécutif…) sont déjà en place dès avant la naissance. C’est d’ailleurs pour cela, entre autres, que les bébés sont capables de maîtriser le langage aussi rapidement.

(...) (suite…)

Réparer le système nerveux grâce aux cellules souches

Avec la découverte des cellules pluripotentes induites (iPS), capables d’engendrer tous les types de cellules humaines, il devient en théorie possible de recréer ou de réparer un organe à partir d’un simple morceau de peau. Dans la réalité, on en est encore au début de la thérapie cellulaire, mais elle suscite de nombreux espoirs pour les malades. Cortex Mag vous propose un dossier complet pour faire le point de la recherche sur ce sujet.

(...)

(suite…)

Les cellules souches et la réparation tissulaire

Cécile Martinat, de l’Institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques (I-Stem) à Evry (France), présente les différentes familles de cellules souches, leurs spécificités et les débouchés qu’elles offrent dans le domaine de la réparation cellulaire.

(...) (suite…)