200-125 300-115 200-105 200-310 640-911 300-075 300-320 300-360 642-998 QV_DEVELOPER_01 400-101 700-501 117-201 70-696 700-505 600-199
Ma thèse en 180 secondes - Edition 2016

Ma thèse en 180 secondes : une doctorante du CRNL en finale nationale

Présenter le sujet de sa thèse en trois minutes chrono et de façon compréhensible par tous : c’est le challenge proposé depuis trois ans aux doctorants de toutes disciplines. Cette année, deux chercheuses du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL) ont relevé le défi. L’une d’elle l’a emporté et défendra les couleurs de l’Université de Lyon à la finale nationale qui se tiendra le 31 mai à Bordeaux.

Leur point commun ? Laura Mikula et Mathilde Petton sont toutes deux passées par Montréal, au Québec. Ce n’est peut-être pas un hasard. C’est justement là qu’est né, en 2012, Ma thèse en 180 secondes, concours qui propose aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en trois minutes, devant un auditoire profane. Un exercice qui n’a rien d’évident pour des scientifiques qui travaillent sur des sujets très spécialisés. Elles font aussi toutes deux partie du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL). La finale lyonnaise a eu lieu jeudi 28 avril à 18h, dans le Grand Amphithéâtre de l’Université de Lyon. C’est Mathilde Petton qui l’a brillamment remportée.

Mathilde Petton

Equipe Dycog (dynamique cérébrale et cognition), CRNL.

Son sujet de thèse : « Bases neuronales des fluctuations spontanées de l’attention », sous la supervision de Jean-Philippe Lachaux.

La prestation de Mathilde qui lui a permis de remporter la finale lyonnaise de Ma thèse en 180 secondes.

Pourquoi notre esprit a-t-il tendance à divaguer ? L’objectif de la thèse de Mathilde est de comprendre ce phénomène d’un point de vue neuronal en vue de trouver des moyens pour ne plus se laisser constamment distraire par nos pensées et ainsi mieux gérer notre attention. Pour cela, elle utilise des électrodes implantées dans le cerveau de patients épileptiques.

Le parcours de Mathilde Petton

  • Depuis 2013 : doctorat en neurosciences (Lyon 1) tout en travaillant comme ingénieur d’étude à l’hôpital neurologique de Lyon.
  • 2012-2013 : Master Humanité et sciences humaines (Lyon 2) – titre de psychologue spécialisé en neuropsychologie.
  • 2011-2012 : Master 2 Recherches en neuropsychologie et neurosciences cliniques (Lyon 2).
  • 2010-2011 : stage au Centre d’évaluation neuropsychologique et d’orientation pédagogique (Montréal).
  • 2009-2010 : Master 1 de psychologie cognitive et neuropsychologie (Lyon 2).

Laura Mikula

Equipe Impact (perception multisensorielle et intégrative, action et cognition), CRNL, et Visattac Laboratory, School of Optometry, Montréal, Canada.

Son sujet de thèse : « Intégration multisensorielle pour l’action chez les sujets sains et les patients avec ataxie optique », sous la supervision de Laure Pisella et Aarlenne Khan.

La prestation de Laura recueillie en avant-première par Lyon Capitale.

Pour localiser la position de notre main dans l’espace nous faisons appel à deux sens : la vision et la proprioception, c’est-à-dire la perception de notre corps dans l’espace. L’intégration multisensorielle consiste à fusionner ces deux types d’informations. L’objectif de la thèse de Laura est de comprendre deux choses :

  • de quelle manière sont intégrées la vision et la proprioception lorsque nous planifions un mouvement en direction d’une cible ;
  • comment cette intégration multisensorielle est modifiée chez des patients qui ont subi une lésion du cortex pariétal postérieur et présentent un trouble de la coordination visuomotrice appelé ataxie optique.

Le parcours de Laura Mikula

  • Depuis 2014 : doctorat en cotutelle (Université Claude-Bernard Lyon 1 et Université de Montréal).
  • 2012-2014 : Master 2 Recherches en neurosciences (Lyon 1)
  • 2009-2012 : Licence en sciences, technologie et santé, physiologie (Lyon 1)

 

Finale nationale : le 31 mai à Bordeaux

La finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes se déroulera le 31 mai 2016 au Palais de la Bourse de Bordeaux.
Le jury sélectionnera trois candidat(e)s pour représenter la France lors de la finale internationale qui se tiendra le 29 septembre 2016 à Rabat (Maroc).
> Plus d’information sur le site MT180.

 

Lire aussi 

Comment les personnes autistes perçoivent le monde, par Laurie-Anne Sapey-Triomphe, lauréate de la finale lyonnaise de MT180 2015.

Mots clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *