La revue de presse des neurosciences #1

Au sommaire : le rôle du sommeil sur le vieillissement du cerveau, un nouveau diagnostic pour la maladie d’Alzheimer, le Human Brain Project contesté, l’interrupteur de la conscience et des Google Glass pilotées par la pensée.

(...)

Pendant les vacances, dormez !

C’est le conseil que nous donnent les chercheurs en neurosciences en ce début d’été. En effet, le sommeil a non seulement un effet bénéfique sur l’apprentissage des langues étrangères, mais il est aussi corrélé au ralentissement du vieillissement du cerveau des personnes âgées. De bonnes raisons pour justifier grasses matinées et siestes !

Maladie d’Alzheimer : vers un diagnostic plus précoce et plus précis

Deux études laissent espérer des avancées significatives dans la détection de la maladie d’Alzheimer. La première émane de chercheurs britanniques. Ces derniers annoncent avoir mis au point un test sanguin permettant de détecter 10 protéines qui seraient des marqueurs extrêmement fiables (environ 90%) du risque de développer la maladie d’Alzheimer dans l’année suivant la prise de sang. Ces résultats ont été publiés dans le journal Alzheimer’s and Dementia et ont été développés dans les magazines Sciences et Avenir et NewScientist. Dans la seconde étude, publiée dans la revue médicale The Lancet Neurology, un groupe international de médecins est parvenu à un consensus pour effectuer un diagnostic plus précis de la maladie d’Alzheimer après analyse des études publiées sur cette maladie au cours des sept dernières années. Pour plus de détails, vous pouvez lire les articles publiés sur le sujet par Sciences et Avenir ou Futura Sciences.

L’interrupteur de la conscience existe-t-il ?

C’est ce que semble indiquer une étude publiée dans le journal scientifique Epilepsy and Behiavor, dans laquelle les auteurs auraient involontairement induit un état inconscient chez une patiente épileptique en stimulant électriquement la région du cerveau appelée claustrum. Cependant, selon une interview accordée par Fabrice Bartolomei, coauteur de cette étude, pour Sciences et Avenir, « parler de « siège de la conscience » serait aller un peu vite en besogne ».

Le Human Brain Project contesté

Une centaine de scientifiques s’oppose ouvertement au projet européen visant à modéliser le cerveau humain. « C’est un gaspillage d’argent. L’objectif principal de ce projet est largement prématuré », estime Peter Dayan, directeur de l’unité Computational Neuroscience à l’University College of London, dans une interview accordée à The Guardian. Sciences et Avenir se pose alors cette question : Faut-il continuer ce projet à 1,2 milliard d’euros ?
> Prochainement notre article sur le sujet

Pour éviter les attaques cérébrales, soyez sympa !

Dans une étude publiée le 10 juillet dernier dans le journal Stroke et décrite dans un article de Sciences et Avenir, des chercheurs américains ont montré que les personnes les plus agressives ou cyniques sont deux fois plus susceptibles d’avoir une attaque cérébrale que les personnes plus sympathiques.

Des Google Glass pilotées par la pensée

Google GlassLa société londonienne This Place prévoit d’associer des Google Glass au casque détecteur d’ondes cérébrales Neurosky MindWave afin de permettre le pilotage par la pensée des fameuses lunettes connectées. Une révolution technologique à découvrir sur les sites de Futura Sciences et Sciences et Avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chercheur(s)

Vincent Giudice

Docteur en biologie, spécialisé dans les cellules souches embryonnaires.

Voir sa page
Autres articles