Dans le cerveau d’un chercheur d’emploi


Aujourd’hui s’ouvrent à Lyon les 10e Journées de l’économie (JECO). Marie Claire Villeval, directrice de recherche CNRS au GATE Lyon-Saint-Etienne, spécialiste de l’économie comportementale, participe mercredi 8 novembre à la table ronde intitulée « Dans le cerveau d’un demandeur d’emploi ».

Le thème

Le succès de la recherche d’emploi dépend de l’état du marché du travail, du système d’indemnisation des transitions sur le marché et de l’effort de recherche des demandeurs d’emploi.

  • Quels sont les effets de la générosité du système d’indemnisation et des sanctions sur l’intensité de la recherche d’emploi ?
  • Comment les caractéristiques psychologiques et comportementales des demandeurs d’emploi (leur patience, leur attitude face au risque, leur sentiment de responsabilité) influencent-elles les démarches de recherche et leur chance de succès ?
  • Ces dimensions comportementales sont-elles prises en compte lors de l’élaboration des politiques d’indemnisation et dans les pratiques de recrutement des entreprises ?

Les participants

Hélène Cazalis, déléguée générale adjointe, Solidarités Nouvelles face au Chômage.
Valerie Leylde, vice-president Human Resources, Communication & Customer Excellence, Mérieux NutriSciences.
Odile Muller, responsable du département Aide à la décision, Direction des études et analyses, Unédic.
Marie Claire Villeval, directrice de Recherche CNRS, spécialiste de l’économie comportementale, GATE Lyon-Saint-Etienne.
André Zylberberg, directeur de recherche émérite au CNRS.

Pratique

Quand. Mercredi 8 novembre, de 14h à 15h30.
Où. Centre culturel Saint-Marc, 10 rue Sainte-Hélène 69002 Lyon.

JECO. Les Journées de l’économie fêtent leur dix ans. 7, 8 et 9 novembre 2017 à Lyon. Plus d’informations.

 

L’économie comportementale du marché du travail

Par Marie Claire Villeval

L'économie comportementale du marché du travail, Marie Claire Villeval (Presses de Sciences Po)Préjugés, croyances, aversion à la perte, sur-confiance en soi, sens de l’équité, goût du risque, compétitivité, etc. Que l’on soit employeur, employé ou en recherche d’emploi, une multitude de facteurs psychologiques et cognitifs guident nos choix et nos comportements sur le marché du travail.

La prise en compte des forces émotionnelles et psychologiques qui, à côté des incitations économiques et des institutions, affectent le fonctionnement de ce marché pourrait rendre plus efficaces les politiques de l’emploi.

C’est tout l’intérêt de l’approche proposée par l’économie comportementale : améliorer la compréhension des conduites de recherche d’emploi et de discrimination à l’embauche, mesurer les effets de sélection et d’incitation du niveau de rémunération sur la motivation, éclairer le rôle de la confiance dans la construction de contrats relationnels.

Presses de Sciences Po, 107 pages, 9 euros.

 

Chercheur(s)

Marie Claire Villeval

Directrice de recherche CNRS au sein du Groupe d’Analyse et de Théorie Economique Lyon-Saint-Etienne et directrice de la plateforme GATE-Lab, spécialiste d’économie comportementale et expérimentale.

Voir sa page

Marie Claire Villeval

Laboratoire

Groupe d’Analyse et de Théorie Economique Lyon-Saint-Etienne (GATE LSE)

Le GATE LSE est une unité mixte de recherche (UMR 5824) rattachée au CNRS, aux universités Lyon 1, Lyon 2 et Saint-Etienne, ainsi qu’à l’ENS de Lyon. Le laboratoire mène des travaux relevant de l’économie théorique et de l’économie appliquée. Ils portent sur l’économie comportementale, la théorie des jeux et les choix collectifs, les politiques publiques et l’espace, la macroéconomie, la finance et l’histoire de l’analyse économique. Le GATE LSE possède une plateforme expérimentale de pointe, GATE-LAB, qui permet la réalisation d’une grande variété de protocoles expérimentaux.

À lire également

Autres articles

Cellules neuronales dopaminergiques immatures dérivées de cellules iPS (Asuka Morizane, Center for iPS Cell Research and Application, Kyoto University)
Maladie de Parkinson : que penser de l’implantation de cellules souches iPS dans le cerveau ?

Spécialiste des cellules souches, Pierre Savatier commente l’essai clinique lancé par une équipe japonaise. ... Lire la suite...

Lire la suite ...
Alcool, œstrogènes et mémoire (©Shutterstock/Kzenon)
Le cerveau des femmes serait-il plus vulnérables aux effets du « binge drinking » ?

Ce que nous avons retenu de l’actualité des neurosciences de cette quinzaine dans les médias grand public... Lire la suite...

Lire la suite ...
Quand la neuropsychologie est convoquée au tribunal I Croquis d'audience ©Sylvie Guillot, 2003 http://traitsdejustice.bpi.fr/home.php?id=44
Quand la neuropsychologie est convoquée au tribunal

Une lésion neurologique peut-elle déterminer un comportement criminel ? Telle est la question que peut se poser aujourd’hui un tribunal en France. Et, ...... Lire la suite...

Lire la suite ...