Human Brain Project : les autres grands projets sur le cerveau



On parle beaucoup du Human Brain Project et du Brain Activity Map Project, son cousin américain. Ces deux initiatives phares pourraient laisser croire que rien n’a été fait jusqu’ici en matière de coopération internationale dans le domaine de la recherche sur le cerveau. Il n’en est rien. Plateforme collaborative, simulateurs performants, unification des données : de nombreux projets d’envergure sont en cours.



International Neuroinformatics Coordinating Facility (INCF)

Comme son nom l’indique, cet organisme international a pour vocation de coordonner les nombreuses recherches effectuées dans le domaine de la neuroinformatique utilisation de l'informatique pour la recherche sur le système nerveux utilisation de l'informatique pour la recherche sur le système nerveux . Elle a lancé des programmes sur la cartographie du cerveau, la modélisation des différents niveaux d’organisation du cerveau, la création d’un lexique pour désigner les structures nerveuses et, plus globalement, la création de normes pour faciliter le partage de données entre laboratoires.
> Le site de International Neuroinformatics Coordinating Facility

Human Connectome Project

Human Connectome Project (HCP)

Ce projet international permet aux chercheurs en neurosciences de compiler leurs données sur une plateforme et de naviguer entre les différentes aires du cerveau via une interface graphique. Ils peuvent ainsi explorer les réseaux neuronaux et peuvent zoomer jusqu’à l’échelle des cellules – les neurones – qui les composent.
> Le site du Human Connectome Project

Human Frontier Science Program (HFSP)


Ce programme international a été créé pour promouvoir la collaboration entre scientifiques de tous pays, notamment en finançant la recherche exploratoire sur les mécanismes complexes des organismes vivants, du niveau moléculaire aux interactions entre les organismes.
> Human Frontier Science Program

Brain Activity Map Project

Lancement du Brain Activity Map Project

Brain Activity Map Project (Brain Initiative)

Lancé par l’administration de Barack Obama en avril 2013, ce projet, aussi dénommé Brain Initiative, est financé à hauteur de 3 milliards de dollars sur dix ans. Il consiste à cartographier l’intégralité du cerveau in vivo en utilisant notamment des nanotechnologies et le séquençage ADN à haut-débit.
> Lire l’article de l’Agence Science-Presse au sujet du Brain Activity Map Project

Chercheur(s)

Henry Kennedy

Responsable scientifique et technique du LabEx CORTEX et co-directeur de l'équipe Cortical Architecture, Coding and Perception au sein du Stem Cell and Brain Research Institute (SBRI, Inserm Lyon). Ses travaux portent sur l'étude de la relation structure-fonction dans le cortex cérébral. Il s'intéresse aussi au développement du cortex cérébral.

Voir sa page

Henry Kennedy

Laboratoire

Institut de recherche cellule souche et cerveau (SBRI)

Le SBRI cherche à définir les caractéristiques du cortex humain, de son développement à l’organisation des réseaux neuronaux qui le composent et rendent possible les fonctions cognitives supérieures. Pour cela, il fait appel à de nombreuses disciplines : biologie cellulaire et moléculaire, neuroanatomie, neurophysiologie, psychophysique, comportement, psychologie expérimentale, neurocomputation, modélisation et robotique. Le SBRI est dirigé par Colette Dehay et Henry Kennedy.

À lire également

Autres articles

Le microbiote intestinal participe au fonctionnement du cerveau et à la régulation des humeurs (Shutterstock/sdecoret)
Comment les bactéries intestinales influencent notre santé mentale

Ce que nous avons retenu de l’actualité des neurosciences de cette quinzaine dans les médias grand public.... Lire la suite...

Lire la suite ...
Ma thèse en 180 secondes - Lyon - 2018
Ma thèse en 180 secondes : deux doctorantes du LabEx CORTEX en finale lyonnaise

L'une nous parle des liens qui existent entre nos sensations douloureuses et nos horloges biologiques, l'autre cherche à percer les mystères de l'intelligence des oiseaux. Ines Daguet et Samara Danel ...... Lire la suite...

Lire la suite ...
C. elegans, le le modèle préféré des biologistes
C. elegans, le « couteau suisse » des biologistes

Ce petit ver de moins d’un millimètre est utilisé dans de nombreux laboratoires pour sa simplicité, sa malléabilité et son mode de reproduction.... Lire la suite...

Lire la suite ...