Human Brain Project : les autres grands projets sur le cerveau

On parle beaucoup du Human Brain Project et du Brain Activity Map Project, son cousin américain. Ces deux initiatives phares pourraient laisser croire que rien n’a été fait jusqu’ici en matière de coopération internationale dans le domaine de la recherche sur le cerveau. Il n’en est rien. Plateforme collaborative, simulateurs performants, unification des données : de nombreux projets d’envergure sont en cours.

(...)

International Neuroinformatics Coordinating Facility (INCF)

Comme son nom l’indique, cet organisme international a pour vocation de coordonner les nombreuses recherches effectuées dans le domaine de la neuroinformatique. Elle a lancé des programmes sur la cartographie du cerveau, la modélisation des différents niveaux d’organisation du cerveau, la création d’un lexique pour désigner les structures nerveuses et, plus globalement, la création de normes pour faciliter le partage de données entre laboratoires.
> Le site de International Neuroinformatics Coordinating Facility

Human Connectome Project

Human Connectome Project (HCP)

Ce projet international permet aux chercheurs en neurosciences de compiler leurs données sur une plateforme et de naviguer entre les différentes aires du cerveau via une interface graphique. Ils peuvent ainsi explorer les réseaux neuronaux et peuvent zoomer jusqu’à l’échelle des cellules – les neurones – qui les composent.
> Le site du Human Connectome Project

Human Frontier Science Program (HFSP)

Ce programme international a été créé pour promouvoir la collaboration entre scientifiques de tous pays, notamment en finançant la recherche exploratoire sur les mécanismes complexes des organismes vivants, du niveau moléculaire aux interactions entre les organismes.
> Human Frontier Science Program

Brain Activity Map Project
Lancement du Brain Activity Map Project

Brain Activity Map Project (Brain Initiative)

Lancé par l’administration de Barack Obama en avril 2013, ce projet, aussi dénommé Brain Initiative, est financé à hauteur de 3 milliards de dollars sur dix ans. Il consiste à cartographier l’intégralité du cerveau in vivo en utilisant notamment des nanotechnologies et le séquençage ADN à haut-débit.
> Lire l’article de l’Agence Science-Presse au sujet du Brain Activity Map Project

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles