Ma thèse en 180 secondes : deux doctorantes du LabEx CORTEX en finale lyonnaise



L’une nous parle des liens qui existent entre nos sensations douloureuses et nos horloges biologiques, l’autre cherche à percer les mystères de l’intelligence des oiseaux. Ines Daguet et Samara Danel défendront les couleurs du LabEx CORTEX lors de la finale régionale du concours Ma thèse en 180 secondes le 29 mars. Découvrons-leur prestation en avant-première avec le magazine Lyon Capital.



Inès Daguet : douleur et rythmes biologiques


Son sujet de thèse :
« Rythmicité de la sensibilité sensorielle chez les sujets sains et les patients migraineux. »

Université Claude-Bernard-Lyon 1, laboratoire Stem Cell and Brain Research Institute (SBRI), plateforme Chronobiologie.

Sommes-nous plus sensible à la lumière ou à la douleur le matin, pendant la journée ou le soir ? Et que se passe-t-il si nos horloges biologiques se désynchronisent ? C’est ce qu’Inès Daguet essaie de savoir. Son hypothèse : que la désynchronisation de certaines de ces horloges soit à l’origine des migraines. On pourrait ainsi utiliser la luminothérapie pour les désynchroniser et faire disparaître les migraines.

Le parcours d’Inès Daguet

  • 2011 : baccalauréat scientifique.
  • 2014 : licence en biologie, spécialité Physiologie animale et Neuroscience, Université de Montpellier.
  • 2016 : master en neurosciences, université Claude-Bernard-Lyon 1.
  • 2017 :  doctorat en neuroscience à l’École doctorale Neuroscience et cognition de l’Université de Lyon.


Samara Danel : l’intelligence des oiseaux


Son sujet de thèse :
« Cognition physique chez l’oiseau : est-elle générale ou adaptée ? »

Université Lumière-Lyon 2, laboratoire d’étude des mécanismes cognitifs  (EMC), équipe Cognition, outils, système.

Les oiseaux ne sont pas si bêtes qu’on le prétend. Ils sont, par exemple, capables de fabriquer et d’utiliser des outils. Si certaines espèces comme le corbeau ont été bien étudiées, d’autres restent méconnues.  Samara Danel essaie ainsi de comprendre si les capacités cognitives du pélican blanc (il pratique la pêche collective synchronisée) sont générales ou si elles sont le fruit de pressions écologiques.

Le parcours de Samara Danel

  • 2008 : baccalauréat technologique.
  • 2012 : licence en psychologie, université Paris 13.
  • 2013 : master 1 en éthologie, université Paris 13.
  • 2014 : master 2 en psychologie cognitive, université Lumière-Lyon 2-laboratoire EMC.
  • 2015 : doctorat en cognition aviaire, laboratoire EMC, université Lumière-Lyon 2 et institut Max-Planck d’ornithologie, Starnberg.

Finale régionale de Ma thèse en 180 secondes. Jeudi 29 mars à 18h, grand amphithéâtre de l’Université de Lyon – 90, rue Pasteur, Lyon 7. Entrée sur réservation.
> Plus d’informations sur le site de l’Université.

À lire également

Autres articles

Autour du film Vice-versa (©Disney)
Le film «Vice-Versa» décrypté par un spécialiste des émotions

Mateus Joffily, neuroscientifique spécialiste des émotions, décrypte le film d'animation des studios Pixar.... Lire la suite...

Lire la suite ...
Valérie Castellani et son équipe de recherche - Institut NeuroMyoGène de Lyon (photo : ViseeA)
Valérie Castellani : elle a créé son équipe pour rester libre

Portrait de Valérie Castellani, directrice de recherche à l'Institut NeuroMyoGène de Lyon, médaille de l’innovation 2018 du CNRS.... Lire la suite...

Lire la suite ...
HiBoP, un logiciel qui permet d’exploiter les données issues d’électrodes intracrâniennes

Une équipe de chercheurs et de développeurs a mis au point un logiciel qui reconstruit un modèle du cerveau en trois dimensions à partir des données iEEG. ... Lire la suite...

Lire la suite ...