La revue de presse des neurosciences #19

L’actualité des neurosciences de la première quinzaine d’avril

(...)

Les hommes prennent d’autant plus de risques que leur rival est beau

Voilà une information qui va intéresser les casinos et les banquiers. Une étude menée par le chercheur australien Eugene Chan a permis de montrer que lorsqu’un homme hétérosexuel est confronté à un autre homme plus beau que lui, il prend davantage de risques financiers. Pour obtenir ce résultat, Eugene Chan a constitué deux groupes d’hommes. Aux uns, il a montré des photos de top-models masculins ; aux autres, des photos d’hommes ordinaires. Il leur a ensuite soumis le choix suivant : soit recevoir tout de suite 100 dollars, soit parier pour tenter de gagner 1 000 dollars, mais avec seulement 10% de chances de l’emporter. Résultat : les membres du premier groupe ont été plus enclins à choisir le pari, malgré le risque de perte. Comme s’ils espéraient ainsi compenser l’infériorité qu’ils avaient perçue en se comparant aux top-models. « Si les hommes prennent ainsi un risque financier, c’est pour être désirés par les femmes, rappelle Chan. Ils savent que le pouvoir de séduction passe aussi par le fait d’avoir de l’argent. »

Pour en savoir plus :

  • Plus les parents sont riches, plus les enfants ont un gros cerveau

    Voici de quoi alimenter les travaux sur le déterminisme socio-économique. Selon une étude menée sur 1 099 enfants de 3 à 20 ans, les jeunes issus de milieux familiaux modestes (revenus annuels inférieurs à 25 000 dollars par an) ont en moyenne un cerveau 6% plus petit que celui des enfants dont les parents gagnent plus de 150 000 dollars par an. Cette étude, dont les résultats ont été publiés par la revue Nature Neuroscience, est basée sur l’imagerie cérébrale, l’IRM fonctionnelle et des tests psychologiques sollicitant différentes fonctions cognitives (capacité d’anticipation, mémoire, repérage dans l’espace…). Afin d’expliquer cette différence, les chercheurs avancent deux thèses. La première tiendrait au fait que les enfants vivant dans des milieux modestes ont moins accès à la culture (livres, ordinateur…) et vivent dans un contexte moins protecteurs (alimentation et soin notamment) que les enfants de milieux plus aisés. Ces facteurs entraînent des problèmes de développement post-natal. La deuxième thèse est liée au stress. En effet, dans un milieu où l’argent à tendance à manquer, les enfants subissent en moyenne plus de stress, transmis par les parents avant et après la naissance. Or le stress pré et post-natal contrarient le développement cognitif de l’enfant. Attention, il ne s’agit que d’une étude statistique…

    Pour en savoir plus :

  • Les réseaux neuronaux ressemblent au réseau internet

    Il suffit de comparer des images des uns et des autres pour s’en convaincre : les réseaux neuronaux ressemblent fortement aux représentations du web. Une équipe de chercheurs américains est allée plus loin en compilant une série d’études réalisées pendant ces quarante dernières années sur les connexions neuronales. Ils en arrivent à la conclusion que les deux réseaux semblent organisés de la même manière. Selon Larry Swanson, directeur de l’équipe de recherche, « le réseau internet est constitué d’innombrables réseaux locaux connectés à de plus gros réseaux régionaux, eux-mêmes connectés à l’épine dorsale du web. Le cerveau est organisé de la même manière. » Pour mener à bien ses travaux, l’équipe de Larry Swanson a créé une base de données, en libre accès, regroupant plus de 16 000 connexions neuronales du cerveau de rat. L’objectif ? « Faire circuler les connaissances entre les études animales et humaines, assure Swanson. On pourra ainsi vérifier si les découvertes faites chez l’animal sont susceptibles d’être appliquées chez l’homme. »

    Pour en savoir plus :

  • Une BD pour mieux comprendre l’autisme

    Une nouvelle BD de la blogueuse Fiamma Luzzati nous fait vivre l’autisme de l’intérieur grâce à une interview dessinée de Josef Schovanec, auteur du livre « Je suis à l’Est ». Drôle et sincère, cette planche publiée par le journal Le Monde nous permet de comprendre certains comportements autistiques. A lire !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Chercheur(s)

    Vincent Giudice

    Docteur en biologie, spécialisé dans les cellules souches embryonnaires.

    Voir sa page
    Autres articles