« L’approche du Human Brain Project n’est pas originale : il existe déjà des plateformes internationales pour intégrer nos données. »

[printfriendly]
[printfriendly]
Pour Henry Kennedy, directeur du LabEx Cortex à Lyon, l’inquiétude des neuroscientifiques face à l’orientation et au management du HBP est justifiée. Il s’en explique et relativise au passage la dimension « révolutionnaire » du projet piloté par Henry Markram. Il espère toutefois que le HBP pourra être modifié en prenant en compte les propositions faites par les signataires de la lettre ouverte.
(...)
Henry Kennedy est directeur de recherche à l’Inserm à Lyon. Il est codirecteur de l’Institut cellule souche et cerveau (Stem-cell and Brain Research Institute, Inserm U846) et directeur du laboratoire d’excellence Cortex. Il a coordonné par ailleurs deux consortiums européens dans le domaine de la recherche sur le cerveau : Seco et Daisy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles